En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Paysages inachevés, Jean-Luc ARIBAUD, du 17 novembre 2014 au 18 janvier 2015

Paysages inachevés, Jean-Luc ARIBAUD, du 17 novembre 2014 au 18 janvier 2015

Par RACHEL BREQUE, publié le samedi 22 novembre 2014 11:36 - Mis à jour le samedi 22 novembre 2014 14:17

PAYSAGES INACHEVES

Une exposition photographique de Jean-Luc Aribaud

 

Commande initiale : UNESCO, Voies Navigables de France dans le cadre du classement du Canal du Midi au Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 1996.

Principe : une boite percée d'un petit trou (1/8 de mm) laisse passer la lumière et permet à celle-ci d'impressionner un négatif 400 ISO couleur. Le négatif est ensuite tiré sur du papier argentique couleur RVB. Il s'agit donc, d'un bout à l'autre de la chaîne de traitement, d'un procédé argentique. Volontairement, le trou pratiqué dans la boite comporte de petites ébréchures responsables d'accidents lumineux imprévisibles ( décalage chromatiques, irisations, diffraction). Ces perturbations font partie à part entière du principe créatif.

« Paysages inachevés car les poses hasardeuses de la Camera Obscura (sténopé) donnent là des images en mouvement, dans l’acte même de naître. Des images aux points de couleurs séparés et divisés, comme hésitant à se mêler les uns aux autres pour rendre compte d’une seule réalité. Paradoxe photographique qui dévoile ainsi une matière brute, des tremblés et des irisations qui ne sont pas sans rappeler l’impressionnisme et le pointillisme. Mais ce manquement à la précision propre à une certaine photographie est aussi un appel à l’imaginaire, une proposition faite à la pensée de prolonger l’acte interrompu. Une tentative de voir autrement ces paysages ordinaires ».


Jean-Luc Aribaud